Buenos Aires : Paris de l’Amérique du Sud

Ils sont nombreux. On les trouve partout dans le monde. Nous sommes partis de Paris il y a plus de dix mois, mais la capitale française a ses copies en Asie et en Amérique.

La première (des copies) était Irkoutsk, la capitale de la Sibérie de l’Est, où nous sommes passés très rapidement et nous n’avons pas pu remarquer  de ressemblance entre Paris et son équivalant russe. Le surnom vient des temps d’exil tsariste, où des nobles expulsés de  Saint-Pétersbourg ont essayé de recréer au milieu de la Sibérie une ville riche en activités culturelles et en démonstrations artistiques.

Phnom Penh, le  Paris de l’Asie du Sud-est, fut un essai du protectorat français de reproduire dans le tropique humide, la beauté de l’organisation d’Haussmann. Pendant notre passage, rien ne nous a rappelé la France. Mais la beauté simple et en même temps surprenante de la capitale cambodgienne nous a conquis. Difficile d’oublier les paisibles jardins du palais royal ou le calme d’une ville de province quand on se promène au bord du Mékong.

En Amérique, nous tombons devant la Tour Eiffel! Avec l’Opéra en bas! Attendez! Avec l’Opéra en bas??? Oui, c’est Las Vegas! Où toutes les grandes villes peuvent être retrouvées dans une seule avenue.

Paris dans le désert du Nevada

Paris de l’Amérique Latine se trouve en Argentine, c’est Buenos Aires.

La capitale argentine est très animée et les gens se retrouvent tous dehors au moindre rayon de soleil. La ville regorge de places avec des monuments, des parcs, des marchés en plein air. Une atmosphère artistique se dégage également avec des musées réputés, de grandes librairies, des cinémas d’auteur, des représentations musicales extérieures et bien sûr l’élégante danse de tango.

En se promenant dans les rues, on peut ressentir la beauté qu’à pu être cette ville pendant son age d’or, lors de la première moitié du XXème siècle, quand l’Argentine était responsable de nourrir l’Europe de l’après guerre  avec ses céréales et ses autres produits agricoles. Aujourd’hui, si on lève les yeux, on voit de belles architectures type haussmannien. Malheureusement, les monuments, les boulevards et les immeubles tombent en désuétude et la pollution peint la ville en gris et noir.

Montmartre ou San Telmo?

De tous les Paris que nous avons vu pendant notre voyage, Buenos Aires est la copie la plus fidèle: ici l’humeur porteño ressemble beaucoup à celui du parisien. Si vous demandez un simple « ça va? » à quelqu’un dans la rue, il pourra bien vous répondre: « Cansado de ser feliz » (J’en ai marre d’être heureux).

Advertisements

3 réflexions sur “Buenos Aires : Paris de l’Amérique du Sud

  1. D’accord! Et les filles argentines se ressemblent beaucoup avec les filles françaises. Elles sont très perfumé et sont élégantes, aussi.(Pardon pour mon français pouvre et tragique, hahahaha!)

  2. Así es gente 🙂
    Buenos Aires es la ciudad más bella de Sudamérica! La París del sur!
    Vengan a conocer el Tango y sus míticas historias 🙂

    Alors, les gens 🙂
    Buenos Aires est la plus belle ville en Amérique du Sud! Le Paris du Sud!
    Venez rencontrer le tango et mythique histoires 🙂
    excusez mon français …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s