Le Rajasthan bleu, blanc, rouge

Bleu…

Jodhpur, la cité bleue. Un rocher ocre émergé d’un lac turquoise. Peut-être cette image est la meilleure représentation de la ville, bâtit autour de  l’omniprésent Mehrangarth – le palais du maharaja de Jodhpur -, et peinte en bleu. La ville, un encombrement des petites ruelles sinueuses et des bâtiments collés les uns aux autres, est plus belle lorsqu’on l’observe de loin: une aquarelle des couleurs sans vie pointillée d’un bleu éclatant.

Blanc…

Udaipur, la cité blanche. C’est vrai, l’on pourrait dire la cité beige. La plus belle parmi les quatre villes que nous avons visitées au Rajasthan, Udaipur dort autour du lac Pichola en ayant le City Palace comme sommet. Ces temples et ruelles vallonnées prêtent à la ville une aura mystique et, pour le visiteur, Udaipur est la synthèse du beau que l’on peut attendre du Rajasthan.

…Rouge!

Jaipur, la cité rouge. Pour de vrai, elle s’appelle la cité rose. Nous ne sommes pas d’accord. La capitale du Rajasthan est, au regard du touriste, rouge. Notre passage a été éphémère mais suffisamment long pour nous faire remarquer le dégradé qui laisse la ville avec un pied au Rajasthan et l’autre au Uttar Pradesh, l’état d’Agra et de la capitale, New Delhi. Malheureusement, cette proximité avec l’état voisin rend la ville moins belle et plus éloignée du splendeur fantasmé du Rajasthan.

Publicités

Une réflexion sur “Le Rajasthan bleu, blanc, rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s