Cuisine Chinoise

Noodle bar

La gastronomie occupe une place primordiale dans la vie quotidienne des Chinois, riche d’une tradition millénaire, c’est l’une des plus raffinées au monde.
La cuisine du nord – rustique et familiale – utilise beaucoup d’oignon et d’ail. Dans le nord, à la différence du reste de la Chine, le blé est l’aliment fondamentale: on y déguste toute une variété de nouilles et de raviolis cuits à la vapeur. Contrairement à la France, ici vous ne trouverez pas de nems, ni de rouleaux de printemps et peu de riz cantonnais. Autre particularité qui nous a étonnés dans les restaurants, on ne commande pas individuellement, nous partageons les plats entre nous, c’est très sympa et conviviale ce système, il permet de goûter à tout.

Un festin chinois

Pas d’inquiétude, les plats sont tellement copieux qu’il y en a assez pour tout le monde! C’est encore mieux lorsqu’on est plus de quatre, car là on a le droit à la table ronde tournante et le repas devient un véritable festin. La table est alors recouverte de mets aussi variés qu’incongrus. On a testé la table ronde et on s’est fait plaisir en ne choisissant que des plats inconnus : la luxueuse limace de mer, le poisson pané curieusement, des légumes verts jamais vus auparavant, des crustacés chinois et, bien sûr, le fameux canard laqué.

Poisson pané curieusement

Mais impossible de gouter à tout, les menus proposent une telle variété de choix, crustacés, poissons, porcs, bœuf, poulet à toutes les sauces, et plein de légumes savoureux : aubergines grillées, épinards, céleris et champignons. C’est difficile de faire sa sélection, avec un menu aussi varié – heureusement souvent traduits en anglais et illustré – d’autant plus que la serveuse reste à vos côtés et attend la commande. La seule phrase à apprendre en chinois qui nous a sauvés est « bu fang la dziao » , (non épicé), autrement, on se retrouve parfois avec des peaux de poissons au chili immangeable. Comme les brésiliens, qui sont friands des cœurs de poulets, les chinois adorent les pieds des ces volailles, toutes sortes de tripes et aussi des têtes de canards.

Depuis peu, les Chinois s’ouvrent à notre culture et ont découvert une autre façon de cuisiner qu’ils ne connaissaient pas auparavant : les plats froids. Contrairement à la tradition de manger même les crudités cuits et de boire de thé ou de l’eau chaude pour un souci de digestion, la tendance maintenant est de manger une entrée froide, de la salade, des algues froides et aussi des boissons fraiches, des sodas et de la bière.
Il n’y a pas de dessert dans les restaurants, mais beaucoup de boulangerie vendent des gâteaux énormes « à l’américaine » avec des dessins colorés dessus comme Hello Kitty ou autre. L’esthétique est magnifique mais le goût laisse à désirer.

Beau gateau... mais pas très bon!

En résumé la cuisine chinoise n’est pas chère du tout, abondante et excellente, si on a un doute entre deux plats, on commande les deux! Vu que laisser des restes fait aussi partie de leur culture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s