Petra

The postcard of Petra

Le Al-Khazneh est  indubitablement  le symbole de Pétra. On peut dire la carte postale de la Jordanie. Mais il n’est, pour de vrai, qu’une toute petite partie du trésor rose de Pétra.  Connu aussi comme Treasury, et mondialement reconnu grâce au film le troisième volet de la série d’Indiana Jones, il est le premier grand lieu incrusté dans le rocher rose que l’on rencontre. Mais Pétra commence bien avant, à travers le Siq. Un long couloir ouvert sur un rocher multicolore et parfois si étroit que le ciel n’est qu’une fine ligne turquoise, qui serpente comme un fleuve inversé.

L’immensité du canyon et des montagnes en plein désert qui forme la capitale Nabatéenne mérite plusieurs journées de découvertes. Des montées assez raides récompensées par des vues splendides. Des temples sculptés dans la roche avec une richesse de détails, fait tout un chacun plonger dans le songe et imaginer comment était une telle ville pendant son apogée.

Dans un site si fantasmatique comme Pétra, la présence des bédouins – authentique ou non – renforce la sensation de vivre un déplacement temporel : nous ne sommes plus dans une ville au Moyen-Orient, mais nous avons traversé une porte qui nous met en contact avec un passé peu connu et un présent (les bédouins) destiné à l’oubli.

Publicités

2 réflexions sur “Petra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s